Un accord collectif qui met en place le travail de nuit est présumé légal, mais cela n’exclut pas tout contrôle des juges

... [Lire la suite]