Le lanceur d’alerte de bonne foi peut se méprendre sans risque. Par Charles-Elie Martin, Avocat.

La loi n°2013-1117 du 6 décembre 2013 a créé l'article L1132-3-3 du Code du travail afin de protéger les salariés ayant été témoins d'un délit ou d'un crime durant l'exercice de leurs fonctions, en (...) ... [Lire la suite]