État d’urgence sanitaire : l’interdiction des soins de conservation du corps et de toilette mortuaire était illégale

Les dispositions du décret n° 2020-384 du 1er avril 2020 interdisant les soins de conservation sur le corps des défunts et la pratique de la toilette mortuaire pour les personnes décédées de la covid-19 ont porté une atteinte manifestement disproportionnée au droit à une vie privée et familiale normale en raison de leur caractère général et absolu. en lire plus ... [Lire la suite]